juillet 17, 2017

ArtItalies, n° 23, 2017

 

Perspectives de recherche I

  • JOURNÉE D’ÉTUDE SUR L’ACTUALITÉ DE LA RECHERCHE EN HISTOIRE DE L’ART ITALIEN
    sous la direction d’Antonella Fenech Kroke et Michel Hochmann– Alexandra Sotirakis, « Une interprétation fonctionnelle de l’architecture romane en Italie et à ses marges (XIe-XIIe siècles) »
    – Nicolas Misery, « «Io dimando al publico che rapresenta il vostro grave ordine, se la pietà e con lui.» Identités collectives, aspirations politiques et stratégies visuelles des cittadini parmesans autour de 1530: le “Portrait des frères Bergonzi” par Girolamo Mazzola Bedoli »
    – Clarisse Evrard, « La mise en dialogue de l’image dans la majolique italienne du Cinquecento, de la surface peinte à l’objet signifiant »
    – Massimiliano Simone, « «Ella offeriva sempre il tavoliere pronto.» Les dieux s’amusent: “Mars et Vénus jouant aux échecs” de Padovanino »
    – Francesca Mariano, « Le séjour en Italie du graveur français Jérôme David (1622-1636) et son rôle dans l’interprétation des modèles italiens à Paris »
    – Francesca Stopper, « Introduction à l’étude de l’orfèvrerie vénitienne du XVIIIe siècle: questions méthodologiques »
    – Marie Hérault, « La redécouverte du modèle italien dans la création des jardins sur la Côte d’Azur au début du XXe siècle »
    – Umut Ungan, « La place du discours: Germano Celant et l’Arte Povera »

 

  • ÉTUDES
    – Elli Doulkaridou-Ramantani, « Enjeux de la décoration du missel du cardinal Juan Alvarez de Toledo »
    – Stefania Mason, « Pittura «poco meno che eterna» o « finta di notte ». Dipinti su pietra tra Roma e Venezia »
    – Paolo Giuliani, « La memoria fotografica della Pinacoteca Vaticana: gli allestimenti, i dipinti, le cornici. Esempi di fotografie tra recupero e documentazione »
    – Michele Tavola, « Giansisto Gasparini negli anni Cinquanta: appunti per una storia da scrivere »


Commander le numéro